| News | Concerts | Multimedia | Biographie | Discographie | Paroles | Contacts | Shop |

| Guestbook | Presse | Forum | Liens | Photos | Remerciements | Hopla Events |
PRESSE

--- CHRONIQUES ALBUM "STILL HUNGRY"---

Rock Hard / Hard Rock mag / Hard n' Heavy / Rocksound / D-Side / Station Service / L'Alsace / French Metal / Beyond Da Wall of Pain / Tazik / Xtracks / Longueurs d'Ondes / Core and Co / Uzine / Metalland / Eklektik-rock / VS / Metal News / Dead Chronicles / Decibels Storm / Moratorium / Burn Out Zine / Nawack Posse / Thrashocore / Metal Zone / Pepper-Zone / Metal France / Metal Immortel / Obskure / Passion Rock / Zicazic / Spirit of Metal / Daemonarch / le Prozy /
.
Voici un extrait du quotidien "L'Alsace" :
"Les "métalleux" de Force Fed sont montés sur scène à leur tour et d'un
coup, la fièvre est montée d'un cran, malgré la pluie. Le public s'est
déchaîné sur leur riffs percutants et leurs voix rocailleuses. Bref, rien que du bonheur."
"Joffrey et Mathieu étaient d'ailleurs tout heureux d'avoir pu approcher les
membres de Force Fed : Je ne connaissais pas mais je suis déjà fan,
déclarait Joffrey, j'ai les autographes, c'est super ici. Un autre
festivalier, après la performance des "métalleux" de Force Fed lançait : Je
suis jaloux de voir ces musiciens donner autant d'émotions aux gens, c'estextraordinaire."

Rock Hard n°41 février 2005

"Amusant de voir débarquer au même moment la relecture du classique de Twisted Sister Stay Hungry, rebaptisé Still Hungry , et le deuxième album de ce trio français nommé à l'identique...car ils n'ont rien en commun ! Ce combo (dont les premières démos nous ramènent tout de même à 1996) évolue dans des sphères franchement vindicatives, et emprunte un peu de brutalité à différentes chapelles : que ce soit le hard-core, le thrash, le power-metal à la Pantera, ou même des pointes d'indus distillées au compte gouttes, il y a un peu de tout ça dans Force Fed, sans que les ingrédients ne prennent le dessus sur les autres. La voix fait parfois penser à celle de Tommy Victor de Prong (Ndlr : Force Fed doit son nom à l'un des albums les plus extrêmes du trio new-yorkais, qui s'affiche nettement comme l'une de ses influences majeures). Les titres jouent parfois sur des tempos assez différents et parviennent à maintenir l'attention de l'auditeur jusqu'au bout, sans faillir, même si un peu plus de diversité dans le chant eut peut-être aidé à convaincre encore un peu plus. Mais, dans l'ensemble, force est de constater que la formation s'en sort avec les honneurs. Et à ce stade de sa carrière, pouvoir se targuer d'avoir déjà trois clips vidéos à son actif (et des diffusions sur les chaînes câblés type MCM !), proposer un CD digipak ne négligeant pas l'image et disposer d'un site internet digne de ce nom, sont des preuves évidentes de la bonne volonté et de la motivation de Force Fed, qui devraient porter leurs fruits dans les années à venir. 6,5/10"

Hard Rock Mag’
n°3 décembre 2004

"Après un premier album peu médiatisé mais assez convaincant, Be The One, le combo alsacien Force Fed revient sur le devant de la scène pour nous servir un deuxième opus agressif a souhait. Incataloguable , Still Hungry se situe à la croisée des chemins entre thrash, hardcore et metal. Comme beaucoup de groupes français underground, c’est sur scène que Force Fed a fait ses preuves. Et cela se ressent dans l’album. Celui-ci est composé pour être joué en live. Des morceaux qui s’enchaînent parfaitement, ne nous laissant pas le temps de souffler. De gros riffs percutants, des structures de morceaux simples mais efficaces, une voix rocailleuse, des rythmiques saccadées, tous les ingrédients sont réunis pour nous en mettre plein la figure. Par moment proches de Pantera ou de Sepultura, Still Hungry est un martèlement continu et l’illustration d’une parfaite maîtrise des instruments. Produit par R.Hébinger, un proche du grand Colin Richardson, cet album possède un son énorme. Le quintet nous prouve sa hargne et son envie de montrer que la scène underground est vouée à faire du bruit. On attend la tournée pour se convaincre qu’en concert, la musique de Force Fed est encore meilleure
7,5/10 "
Anne-Claire Marty

HARD H HEAVY
Novembre 2004

lire l'article

ROCKSOUND
Octobre 2004

"Pas besoin d'être aussi nombreux qu'une équipe de foot pour faire du bruit aujourd'hui, puisque Force Fed se compose seulement de trois musiciens. Le groupe alsacien, qui écume les salles de l'est de la France depuis 2001, arrive cet automne avec un Still Hungry qui annonce clairement la couleur. Alliant la rythmique d'un rouleau compresseur avec double pédale à gogo (intro de "World Wide Waste", fade out de "Shit Music Only") à la rage d'un chant ultracouillu, les dix titres de l'album auront de quoi rassasier les plus gros appétits des amateurs de metal. Seule petite respiration mélodique du disque, le très Fear Factorien "Not a Day", dont le refrain ("I just want to live that way") donne bougrement envie de replonger dans ce bon vieux "Demanufacture". Bref, un savant mélange qui ne laisse pas l'ombre d'un doute quant aux motivations du trio : ces mecs-là ont les crocs!"

voir l'article du hors série Rocksound 100% ROCK FRANCAIS ( Juillet 2004 )

D-SIDE
Septembre 2004

"Trio français inscrivant sa démarche entre métal et hardcore, Force Fed présente aujourd'hui un second opus empli d'une conviction toute punk. Rythmiques tharsh, consonances tribales des percussions ("Payback"), ça ne plaisante ni ne bavarde. Alors qu'on pressentait une linéarité du style, l'album dément les inquiétudes et verse dans une relative ouverture.
S'enchaînent ici et sans faiblir des titres d'une grande dureté mais ne délaissant pas le contraste. "Deny" illustre ainsi la palette de rythmiques possibles, entre speed et lourde lenteur, un décalage qui remettra le couvert sur certains titres ("Dance amongst the Dead", inspiration ténébreuse et distillation de claviers atmosphériques). Compactes (pas de solo bavard) et mélodiques (le vindicatif "Not a day"), les pulsions trashy de Force Fed trouvent en la production de Renaud Hébinger (assistant - excusez du peu - de l'immense Colin Richardson) un appui digne de leurs velléités de puissance. Brute et intuitive, la colère transpire des enceintes, et la température monte dangereusement.

HARD'N HEAVY
Octobre 2004

"Force Fed n'est pas né de la dernière pluie (de metal en fusion) puisque le groupe écume la scène underground depuis une bonne dizaine d'année maintenant. Toujours fidèle à ses convictions, la formation de Colmar se joue des des clichés et des modes et propose un condensé de metal et de hardcore à sa sauce. Ainsi, des titres aussi variés que le furieux "Headz and Tailz", le mélodique "Not a Day" et l'efficace "Be the One" peuvent se suivre sur un album qui sait rester compact et efficace. Grâce à ses textes incisifs (qui rendent honneur à l'esprit hardcore), Force Fed a u habiller une musique originale, mariant avec doigté de multiples influences.
Notons l'existence d'un Digipak comprenant un DVD sur lequel figurent les clips de "Not a Day" et "Headz and Tailz""

STATION SERVICE
Octobre 2004

Julien, Matthieu et Christophe de Colmar sont connus pour le sérieux de leur entreprise. À eux-trois ils forment le power trio Force Fed, fruit mûr d’adrénaline et de réflexion, du «pure alternative trash HardxCore», idéal pour slammer sur les ruines du monde moderne, pollué et corrompu, régi par les exigeances de l’Organisation Mondiale et vandalisé par les busheries américaines. Still hungry, distribué par Overcome, produit par Renaud Hébinger, possède un solide sens du climat metal, scénographié de guitares acérées et de rythmiques lourdes et bénéficie d’une belle dynamique d’interactions vocales (ils chantent tous les trois) laissant forte impression dans une catégorie passionnée s’évoquant entre Prong, Messhuggah et Life Of Agony.

L'ALSACE

"Prestation carrée des Force Fed . Leur set, impeccable, met tout le monde d ’accord. «Headz and tailz » ou «Payback » sont autant d ’hymnes en devenir."


Fanzine « Passion Rock » n°47

Après avoir chroniqué leur dernière démo, je me retrouve aujourd'hui en train de disséquer le deuxième album de ce trio colmarien, qui bien qu'adepte de musique extrême arrive à avoir une ouverture musicale intéressante lui permettant d'attirer l'attention au delà du cercle propre au métal brutal. La musique du combo est lourde, très dense, influencée par le métal hardcore tout en ayant des influences thrash me faisant parfois penser à Megadeth lors de certains breaks avec également des aspects faisant penser à Life of Agony. Très Homogène, chaque musicien joue un rôle non négligeable au sein du groupe, la section rythmique basse/batterie ayant un rôle imprtant (il suffit d'écouter le travail sur le titre « Payback » pour s'en rendre compte ) puisque formant le ciment de la musique du combo. Le chant est audible et navigue entre chant puissant, crié, parlé et même rock sur « Not a Day » avec son influence punk et même sur deux couplets, on dirait Lemmy de Motörhead. Ne lésinant pas sur l'artwork (l'album se présente sous la forme d'un digipak), Force Fed est également allé chez Renaud Hébinger (Karélia, Phénix, TAF...) qui leur a fourni un son puissant, brut tout n'étant pas surchargé.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------


LE PROZY
www.leprozy.com
Quelle claque !! Décidément, la scène trash hard-core française n'en finit plus de nous étonner, en nous délivrant régulièrement des productions d'enfer. La bombe du moment s'appelle FORCE FED, dont le second album, " Still Hungry " a déboulé dans les bacs fin septembre dernier. 10 titres de pur trash hard-core taillés dans la masse, soutenus par une production à la hauteur de la tâche, le tout emballé dans un digipack sobre et très réussi, la grande classe ! Le ton est donné d'entrée avec " Headz and Tailz " aux accents " Sépulturesques ", époque " Beneath the remains ", suivi de brûlots tout aussi terrifiants, parmi lesquels je vous recommande tout particulièrement " Not a day ", " Payback ", " Shit music only ", et mon préféré, " Be the one ", sur lequel une des influences majeures de FORCE FED apparaît clairement, PRONG ! Du grand art, et un trio à suivre de très près en cette année 2005, d'autant que le groupe a un rendez-vous décisif dès le mois de mars prochain, en participant au tremplin des Eurockéennes, sur la scène du Noumatrouff ! Que ce soit sur cette date, ou lors d'un passage pas loin de chez vous, n'hésitez pas à vous déplacer pour soutenir FORCE FED. Vu leur potentiel nul doute qu'il faudra désormais compter avec eux dans les années à venir. Le monde de l'underground a peut-être trouvé ses nouveaux maîtres


ZIC A ZIC

www.zicazic.com
A l'heure où les groupes de metal recherchent la complexité, Force Fed fait dans le simple et s'aligne sous la forme on ne peu plus dépouillée d'un power trio ... Si le trio se compose de Julien, Mathieu et Christophe, c'est au-delà de cette simple présentation qu'il faudra trouver le power ! Après trois démos entre 1996 et 1999, les Alsaciens secouent leur line up et pondent un premier album dès 2001. Les dates s'accumulent avec Gojira, Oversoul, Feverish et Force Fed commence à sortir des contreforts des Vosges pour s'encanailler vers Amiens, Angoulême, Tours ou Le Mans. Nouvelle démo en 2002 et enfin la révélation, " Still Hungry ", le véritable album qui manquait à la discographie du groupe ...

Force Fed a mis le paquet sur cette rondelle et s'est efforcé de sonner dans des registres variés. Tantôt hardcore, tantôt trash, tout simplement metal ou même carrément rock, " Still Hungry " ne se limite pas à une seule intonation de voix et à quelques riffs éprouvés. Bien au contraire, le chant tire très large en alternant des plans mélodiques et des vagissements déjantés, les rythmiques abandonnent toute structure pour virer au punk ou se resserrent au contraire pour sonner bien hard ... Les morceaux se suivent et ne se ressemblent pas et tout bien pesé, c'est parfait comme ça ! On s'attache rapidement à quelques hymnes en puissance, " Headz And Tails ", " Shit Music Only ", " Payback ", " Not A Day " ... Le son est propre, net, précis, un peu trop parfois mais qui s'en plaindrait puisque les voix sont particulièrement bien mises en valeur et que la guitare tient la route ? Un bel album qui a toutes les chances de se faire une place chez ceux qui fouillent un peu plus loin que le bout de leur nez. Dans les bacs indés par exemple ...

SPIRIT OF METAL

www.spirit-of-metal.com
Il a des groupes qui en veulent, et Force Fed non seulement en fait partie, mais en plus fait tout pour bien nous le faire comprendre.... Et cela aussi bien à travers le titre de leur album « Still Hungry » qui n'aurait pu être plus explicite, que sa pochette représentant une belle rangée de dents humaine comme prête à mordre l'auditeur qui se saisira de l'album, mais aussi et surtout à travers leurs compos furieuses et puissantes...
Bref, vous aurez été prévenus...
Force fed c'est du « Straight in your face » comme on dit... sans concessions...

Mélangeant différents style, Force Fed déchaîne sa furie à travers des titres très hardcore, avec un esprit un brin punk mais qui savent allier la puissance et la lourdeur d'un bon vieux thrash... Pour des titres d'une efficacité sans pareille.

Ainsi l'écoute de titres tels que « Payback » ou « Dance amongst the dead » ne pourra se faire s'en rapidement être envahi par l'envie irrépressible de headbanguer furieusement !
Pourtant toute le génie de Force Fed ne réside pas dans l'art de balancer du gros riffs bourrin d'un bout à l'autre de leurs titres, mais justement d'espacer leur musique de passages créatifs et originaux, avant de repartir en puissance au son des rifs tranchant et du chant furieux.
Force Fed... Notez ce nom... car vous n'avez pas fini d'entendre parler d'eux !
16/20

DAEMONARCH
http://backups-online.com/Daemonarch
En 2004, Force Fed nous a sortis un album « Still hungry » pas piqué des vers.
Se forgeant une réputation solide en live, et un album unanimement bien critiqué dans tous les mags et autres webzines spécialisés sur la question, il faut reconnaître que ces trois gaillards commencent à jouir d'une petite renommée qui a déjà largement dépassé le cadre Alsacien...

Langsuyar et moi-même avons donc profité d'une soirée de janvier 2005, lors d'un traditionnel MIG-69 au Grillen de Colmar où Christophe et Matthieu mixaient des apocalypses sonores à vous mettre le cul à terre, pour aller interroger tout le groupe.
Entre deux sets, les trois compères nous ont bien fait plaisir en nous accordant une petite heure d'interview bien sympathique, autour d'une table et de (plusieurs) verres.

Et ces gars-là, s'ils ont sorti un album qui marche plutôt bien, s'ils sont costauds scéniquement parlant, si leur notoriété va en grandissant, ils n'ont absolument pas choppé le melon, savent de quoi ils parlent et surtout, comme tous grands hardcoreur qui se respecte, manient le 'no compromises' à la perfection.

FRENCH METAL

www.french-metal.com
A l'image du visuel CD, Force Fed montre les crocs pour son deuxième album. Le groupe Alsacien a sorti les gros moyens : un digipack de qualité, une production en béton armé signée Renaud Hébinger (collègue de Colin Richardson sur plusieurs albums), des compos toutes plus percutantes les unes que les autres, des tubes en puissance, deux vidéo clips (disponibles sur le site du groupe) dont un qui bénéficie d'une diffusion sur MCM.
Autrement dit, Force Fed s'est donné les moyens de percer et de réussir et ça fait plaisir à voir. Quelques branleurs devraient en prendre de la graine... et oui, tout ne tombe pas toujours dans l'assiette, il faut se bouger le cul !!! Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si Force Fed fait partie de La Fibre Unitive, un collectif métal-HxC Strasbourgeois sacrément actif.
A présent, il serait peut-être temps de se pencher un peu plus sur ce que nous réserve ce fameux digipack. C'est deux tubes en puissance qu'on se prend d'entrée en pleine face, j'ai nommé "Headz And Tailz" et "Payback". Le premier est incontestablement mon préféré, il dégage un trash-métal digne des plus grands groupes des 90's, couplé à un hardcore des plus percutants.
On peut difficillement faire mieux comme entrée en matière. Les influences de Force Fed sont assez dures à déceler mais on sent que le groupe a été bercé par le thrash de la précédente décennie mais aussi par le punk, le HxC et le power métal. Malgré toutes ces différentes sonorités, la mayonnaise est très bien réussie et passe agréablement à l'écoute. Force Fed est parvenu à faire un (thrash) métal-hardcore qui sort du lot actuel, lot dans lequel plein de groupes se battent pour être la copie la plus parfaite de Hatebreed...
Rien de tout ça ici, les influences sont digérées et c'est une musique personnelle, percutante, groovy et surtout jamais lassante qui en ressort. Les Force Fed sont "toujours affamés" ("Still Hungry") et comptent bien aller se faire prochainement les dents sur scène. Vous êtes prévenus, allez donc sur leur site jeter un oeil sur les dates à venir, les trois fauves passeront peut-être chez vous !
Petebull
Note : 17/20
A écouter : Headz And Tailz

BEYOND DA WALL OF PAIN
www.bdwop.free.fr

Après tout le bien qu'on a pu lire sur ce groupe ces dernieres semaines, et après une premiere demo qui a eut un très bon accueil dans les medias spécialisés, c'est avec interet que j'ai écouté et découvert ce nouveau cd de Force Fed.
On rentre assez vite dans le vif du sujet avec le premier titre "Headz And Tails" qui sonne résolument metal. Les base sont simples, Force Fed joue un metal sans concession qui va droit au but. L'agressivité, et l'originalité sont les maîtres mots de ce premier titre qui rappelle par certains moments la musique de Sepultura (epoque Max cavalera bien-sûr).
D'ailleurs la voix principale est assez proche de celle de Max Cavalera. Je prend bien le soin de dire la voix principale, car tous les membres chantent dans Force Fed. Ce qui donnent un mélange assez atypique, en témoigne le titre Not A Day où deux voix se méllent pour donner une mélodie qui reste dans la tête. Bref, les titres suivants continuent sur la même lancée, et reproduisent sensiblement le même shema; c'est à dire un metal avec quelques
consonnances hardcore.
L'influence hardcore est indéniable sur des titres comme "Deny", "Dance Amongst The Dead" ou encore "Shit Music Only"...L'intro de Dance Amongst the Dead rappelle aussi légerement Tool dans les ambiances et les effets sonores de l'intro. D'ailleurs le groupe n'hésite pas à utiliser des violons sur ce même titre pour donner un peu plus de relief au
titre. D'ailleurs ce titre est celui que je prefere de l'album, car c'est surement le titre le plus riche, le plus nuancé. Force Fed joue beaucoup sur la mise en relief et les nuances dans les morceaux, ce qui fait qu'on a des morceaux d'environ 3 minutes minimum à chaque fois. Les titres "World Wide Waste" et "Shit Music Only" (je pense que le nom du titre est assez
évocateur) sont surements les titres les plus agressifs, car sur ces deux morceaux rythmes rapides et ryhtmes plus lents se repondent.
A plusieurs reprises, Force Fed nous montre qu'il a les moyens d'offrir quelque chose de nouveau avec une recherche sur les sons et les ambiances. Et comme Force Fed ne fait pas dans la demi-mesure, ils s'offrent même le luxe de sortir ce cd dans un tres beau digipack sombre, sobre mais efficace. Les paroles sont même retranscrites dans le livret, et lorsque l'on prend le soin de les étudier un peu, on se rend compte que Force Fed parle d'une maniere réflechie sur des sujets de societés (World Wide Waste, The American Way) ou sur des sujets plus personnels (Dance Amongst The Dead, How Could You?, Be The One).
Bref, Force Fed a joué la carte de l'originalité et de l'authentictié sur cet album, et marque un grand coup avec ce cd au contenu très homogène qui laissent présager un avenir radieux pour ce trio talentueux. Force Fed dévrait s'imposer assez facilement dans le paysage metal/hardcore francais, en tous les cas c'est tout le mal qu'on leur souhaite.
Note : 14/20
Par Clem

TAZIK
www.tazik.org
10 titres. !-tachycardie assurée -stop- Force Fed ou fibrillation aux forceps -stop- inject the venom -stop- thrash hard-core envahissant -stop- métastases brutales sur les tympans -stop- on demand : 3 horsemen of apocalypse -stop- t'écoutes tu subis -stop- pas de sursis -stop- de la bonne méchante oeuvre! -stop- no reanimation électro plat !

XTRACKS
C'est déjà le deuxième album que nous livre FORCE FED, trio alsacien difficilement ettiquetable. Globalement, Still Hungry nous replonge avec aisance dans le métal des années 90's : entre thrash à la Sepultura et hardcore version Merauder.
Rythmiques entraînantes, riffs assassins, voie rocailleuse, tous les
ingrédients du genre y sont réunis et maîtrisés.
Fort de ses convictions et muni d’une production moderne et puissante, FORCE FED réussi à nous convaincre et à nous embarquer dans l’aventure des dix titres que contient ce nouvel album. Sans être particulièrement novateur, Still Hungry est donc un album plaisant et où la maîtrise est bien présente mais qui expose surtout un groupe carré et rageur prêt à exploser lorsqu’il se lâchera pleinement.

LONGUEURS D'ONDES
"Ce groupe évolue dans les sphères du deathcore. Des compos lourdes et virulentes quand on outrepasse le chant un peu grinçant. Le trio s'attelle avec bravoure à ne pas faire retomber la pression du martèlement continu de ses rythmiques et assène, l'air de rien, un message franc et explicite avec "Shit music only"."

CORE AND CO
www.coreandco.free.fr
Album de la semaine
Note : 8.5/10
Still Hungry est le deuxième album de Force Fed. Ce trio évolue dans un  registre métal extrême mélangeant allégrement Thrash, power métal et HxC avec un certain savoir faire. Force Fed est un groupe très original sur de nombreux points. Et cela grâce à des parties chants extrêmement variées ou encore à des influences musicales multiples qui amènent une alchimie assez intéressante au sein du groupe. Cet album est une des bonnes surprises Métal de cette année 2004.
La production est de bonne facture. Sans être exceptionnelle, elle retranscrit assez fidèlement l’esprit et l’énergie qui se dégage de ce groupe. Les deux premiers titres de  Still Hungry que sont « Headz and Tailz » et « Payback »  définissent assez bien les bases du groupe (grosses rythmiques, parties chants variées, paroles engagées, breaks HxC assassins...). C’est alors qu’arrive la curiosité de cet album. En effet, « Not a day » se démarque du reste de l’album grâce à une mélodie entêtante et son atmosphère beaucoup moins pesante. (Il aurait peu être été plus judicieux de mettre cette chanson plus loin dans l’album pour qu’elle serve de cassure.) Puis, Forced fed revient à un métal beaucoup plus puissant grâce à des titres comme « Deny » (avec son excellent break) ou encore « Dance amongst the dead » (et son prè-refrain très aérien). Ensuite, « World wide waste »   et « Shit music only » lorgnent plutôt du coté d’un Slayer et encore d’un Sepultura. Dans certains passages de « How could you ? » ont a l’impression d’entendre un Dez Fafara sous amphétamines. L’album se finit par la très destructrice « The Amercan way ». L’un des points forts de Force Fed est de se nourrir de l’esprit de nombreux groupes ( Sepultura, Slayer, Loudblast…) pour en ressortir un « melting pot » vraiment intéressant. Force fed risque de devenir prochainement un des très gros groupes de la scène métal française ou peut être l’est il déjà ?

VS Webzine
Voilà enfin le premier album des alsaciens Force Fed dont je vous avais déjà parlé à l'occasion de la sortie de leurs 2 précédentes démos chroniquées sur VS.
Derrière une pochette assez lamentable (difficile de comprendre le choix du digipack avec un tel visuel), on découvre un premier album sans aucune surprise, Force Fed jouait un hardcore métal très classique sur ses demos et continue de le faire sur son premier album, ne pouvant s'affranchir de ses influences principales (Sepultura et Pro Pain), sans jamais arrivés à surpasser ou sublimer ses influences.
Les 10 titres vous transportent dans l'univers du métal des années 90 avec des passages power, d'autres hardcore, des gros riffs et des plans groovy.
Le sentiment de «déjà entendu » surgit dés les premiers titres de l'album et se transforme en un «putain je m'emmerde » dés le quatrième titre. Heureusement que Force Fed a la particularité de posséder 3 chanteurs (le bassiste/le guitariste et le batteur) ce qui donne un peu de vie à cet album qui n'est qu'un medley de ce qui se faisait il y a 10 ans.
Alors oui je suis méchant avec ce disque, mais que voulez-vous que je dise d'autre ou de plus.... A part le son il n'y a pas de progrès entre la dernière démo et cet album. Oui, les titres auront sûrement plus d'impact et d'intérêt en live... mais pas dans votre salon sur votre chaine hifi ? ?
J'ai regardé sur le web, certains magazines et webzines ont donné des notes comme 8.5/10 ou 17/20 à cet album, ai-je entendu le même disque qu'eux ?
Désolé pour Force Fed en tout cas, mais la je peux pas.
Rédigé par : VsGreg | 07/20

UZINE
www.u-zine.net
A la première vision du disque j'ai été très intrigué... la jaquette attire le regard, un fond noir et au milieu des dents, le verso laisse apparaître le groupe devant une usine ( il pense à nous :p). Ce qui ne donne aucun
repère sur la musique du groupe. A quoi s'attendre ? Du metal? du rock? duhardcore? du death?... Un peu de tous ça a vrai dire.
Soulignons tout de suite la qualité sonore de ce 10 titres, en effet il aété produit par Renaud Hébinger qui n'est autre que le collègue de Colin Richardson sur certains albums ! L'album débute par l'excellent Headz and tails sur un rythme assez saccadéet très entraînant, au début de la chanson, le chant me fait penser à certains titres de Sepultura à l'époque de Chaos A.D !
S'ensuit des riffs de guitare alternant la lourdeur et des riffs beaucoup plus aigus. Un morceau qui donne tous de suite le ton de l'album... un metal/hardcore technique, brutal et surtout furieux! Suit le titre Payback, dans le même style que l'intro, la chanson démarre de suite sur un riff thrash plus rapide que sur le précédent morceau. Une voie au top et un refrain des plus entraînants... Un véritable hit !

Le morceau suivant s'intitule Not a day et il est des plus surprenants. Il commence par des riffs de guitares assez lents se rapprochant plus du rock avec une voie beaucoup moins brutal. Mais après la 1er minute plus "reposante" la violence du groupe reprend ces droit pour conclure cette excellent morceau. Viennent ensuite Deny, Dance amongst the dead et world wide waste, des morceaux tournés vers un metal basique, des riffs rapides accompagnés d'une voix brutale. Les 3 derniers titres (How cud you ?, Be the one et The american way) sont dans la continuité de l'album, ils n'offrent aucun répit à nos petites oreilles (qui pour ma part en redemandent :p). Des compos et un chant des plus ravageurs qui clôturent à merveille ce 2ème album.
Difficile donc de donner un style au groupe, l'album se classe entre le Hardcore et le metal en passant par le thrash ou encore le power metal...
Une des bonnes surprises en cette fin d'années 2004. Un groupe à découvrir
de toute urgence!!!
Note : 8.5 / 10

METALLAND
www.metalland.org
Voilà le retour des déjantés de FORCE FED, et le moins que l'on puisse dire, c'est que j'attendais ce "Still Hungry" ! Avec "Be the One", cet opus est led euxième album du groupe, et s'ils ont un petit peu calmé leur côté "délire à tout va", ils l'ont facilement comblé avec leur fougue et leur naturel.
Car ce disque l'est à 100%, le trio nous livre 10 titres rageurs et engagés qui n'ont pas à souffrir la comparaison avec les ténors du genre. "Mais de quel genre parle-t-il ?" se demandera le lecteur qui n'a pas eu la chance d'écouter "Be the One". Ben du Hard Core Métal mâtiné de Thrash of course.
Oui, le mélange semble indigeste et contre nature, mais c'est sans compter sur le talent de nos Frenchies à transformer leur musique en tubes. Il suffit d'écouter "Headz and Tailz" et "Not a Day" pour s'en convaincre, surtout qu'ils sont disponibles en clip. On se rend compte de l'homogénéité du groupe, car chaque membre chante et remplit son rôle à merveille. "Still Hungry" se doit (et j'insiste bien sur le terme employé) de figurer dans la CDthèque de tout métalleux qui se respecte, tant l'écoute est agréable et le potentiel du groupe palpable. La scène Française voit émerger un nouveau talent sous nos yeux émerveillés, et c'est tant mieux !
Force Fed est un groupe français qui existe depuis 4 années et qui nous offre avec Still Hungry son 2ème (vrai) album.

EKLEKTIK-ROCK
www.ekletik-rock.com
préférence : Dance amongst the dead
Autant le dire tout de suite on n’a pas affaire ici à un album original, puisque pour résumer le style pratiqué par Force Fed, je dirais qu’on a affaire à du power-thrash. Au programme donc : gros son et bons gros riffs.
La première écoute de ce skeud ne m’a pas transcendé c’est le moins que l’on puisse dire. Toujours sous le coup des dernières excellentes productions françaises de l’année (Scarve, Klone ou Kevorkia), j’ai trouvé ce Still Hungry un peu fade et sans saveur.
Quelques écoutes plus tard, force est de constater que le constat ne restera pas si négatif. Certes cet album n’est pas transcendant mais il est bien fichu, le groupe envoie bien la purée et introduit même quelques petits éléments synthétiques qui apportent une petite touche d’originalité à leurs compositions.
On a même droit finalement à d’excellentes compos comme « Not A Day » ou surtout l’excellent « Dance Amongst The Dead » avec son refrain de tueur particulièrement efficace.
Ca joue bien, il n’y a pas trop de faiblesse à signaler du côté technique, sauf peut-être un chant un peu monotone et faiblard par moments. Malheureusement j’ai trouvé la production un peu timorée et manquant de puissance, une puissance qui aurait pu booster quelque peu des compositions qui n’en demandaient pas moins. Au final le tout sonne un peu daté d’autant que le style n’est pas franchement ultra moderne.
Malgré ces quelques faiblesses, on est en présence d’un album sympathique. J’ai parfois pensé à du Hate Squad, tant dans la voix que dans le style pratiqué, et pas de doute les amateurs du groupe allemand et de gros son apprécieront certainement la musique de Force Fed.
13,5/20

METAL NEWS
www.metalnews.free.fr
FORCE FED est un trio qui évoluent dans un genre Thrash / BHXC. Je trouve que FF a créer son propre style musical en mêlant la technique du thrash et l' agressivité du BHxC. En effet FF n' est pas un groupe de hxc ordinaire, ils sortent vraiment du lot par de vraies création musicales, de bons riffs, de bonnes mélodies.
Le son est très bon et le travail fournit est plus que satisfaisant. D' autre part, je regrette les passages voix claire même si la plupart des compos sont structurées avec des vocaux rageurs par les 3 zikos.
La pochette est un peu simplette mais l'artwork du livret (8 pages) est réussi. Pour conclure FF est un trio qui sort de l' ordinaire, très prometteur en espérant qu 'ils continuent dans cette voie et qu 'ils ne tombent pas dans le cliché banal du hxc banal et ennuyeux.
Bonne continuation pour eux.
Kronik (Krabath)

DEAD CHRONICLES
www.deadchronicles.free.fr
Le hardcore/trash n'est peut être pas très en vogue ne ce moment, mais certaines formations continuent d'officier avec talent dans ce style aux multiples facettes. Ainsi,les Stasbourgeois de Force Fed nous balancent leur deuxième album rempli à ras-bord d'un hardcore mâtiné d'influences métal et trash à l'efficacité ravageuse!
Si la plupart des titres avancent sur un mid-tempo entraînant (notamment sur l'excellent "Not A Day") comme il est de coutume dans ce style, le trio ne renie pas non plus quelques "Panrera-isme" (si! ça se dit!...) comme sur "Be The One" par exemple.
Dans l'ensemble Force Fed renvoie à d'illsutres groupes comme Sepultura ("Shit Music Only", Prong ("Payback") et même le groupe d'Evan Seinfeld, BioHazard ("Deny").
La production énorme de l'album signée par le groupe lui-même et renaud Hébinger (Colin Richardson) permettent une homogénéité et une fluidité de l'opus et n'a d'ailleurs pas grand chose d' Harcore et seules les lignes de chant restent ancrées dans ce style.
Au niveau des riffs de guitare, l'ensemble reste assez classique avec toute fois de (très) bonnes idées ici et là ("Dance Amongst the Dead", "World Wide Waste" ou l'intro acoustique de "How Cud You ?"...) et surtout une éxecution instrumentale carrée et précise qui laisse à tous les instruments la possibilité de se faire entendre!...il est en effet bon de pouvoir écouter de telles lignes de basses à la fois agressives et groovy!
Voilà donc, dans l'ensemble cet opus, ne bouleversera pas la donne du hardcore/metal mais c'est un album d'excellente facture qui va ravir tous les fans du genre.
Force Fed est un groupe qui a assez de potentiel pour dans l'avenir, affirmer sa propre personnalité et ainsi confirmer cette bonne impression après ce Still Hungry (d)étonnant...et on a grand faim (ahaha...jeu de mot subtil...) de voir ce trio énergique sur scène!!

DECIBELS STORM
www.decibels-storm.com
Espoir de la scène metal/hardcore nationale aux côtés d'une jeune troupe de loups aux dents longues prêts à en découdre au plus vite avec ses voisins d'outre-Rhin, d'outre-Manche et d'outre-Atlantique, Force Fed appartient à cette génération à qui rien de fait peur et qui part au combat tête haute et sans le moindre complexe. Après tout, ce n'est parce que l'on est étiqueté groupe français qu'il faut se résoudre à jouer au fond de son garage pendant dix ans, entre la caisse à outils de papa et la machine à laver (bruyante) de maman, le tout à grands renfort de packs de Kro ! Plus sérieusement, Force Fed s'est fait un nom depuis plusieurs années en tournant intensivement et en proposant plusieurs démos avant d'accoucher d'un premier album "Be the one" aujourd'hui épuisé et qui montrait déjà des prédispositions évidentes pour le metal/hardcore brutal mais varié. Aujourd'hui de retour avec "Still hungry", Force Fed surprend par sa maturité et son ambition, car nos amis Alsaciens ont su s'entourer des bonnes personnes pour mener à bien cette entreprise : R. Hebinger (assistant de Colin "mighty" Richardson sur de nombreux albums) et un jeune label qui devrait faire parler de lui sous peu, Skill Shot. La base est donc solide…et le reste aussi ! La musique oscille entre hardcore et metal pour sûr, à la manière d'un Merauder ou Madball, mais laisse également de la place pour les atmosphères et la mélodie à bon escient, ce qui a pour effet immédiat d'aérer les structures de chaque morceau et de les rendre moins "basiques" et de tomber dans la copie pure et simple, dans l'unique but de coller aux basques des leaders du genre. Et cela est appréciable, car l'on sent bien que Force Fed s'est forgé une réelle identité sur cet album et qu'il est sur la bonne voie pour passer à l'échelon supérieur dès aujourd'hui. Un petit coup de pouce de la part des médias, une petite prise de risques de la part du public concerné, quelques tournées afin de quadriller le pays et d'étendre le nom de Force Fed au plus grand nombre et le tour devrait être joué ! En tout cas, tous les éléments pour prétendre à une plus large reconnaissance sont présents, la balle est maintenant dans votre camp !

MORATORIUM

www.moratorium.free.fr
Ca y est !!! le groupe FORCE FED nous revient avec un nouveau album qui n'est autre que ce "Still Hungry".
Revenons tout d'abord sur la carrière du groupe qui existe sous sa forme actuelle depuis 4 ans environ. Avec un premier album "Be The One" sorti en 2001 et une démo 4 titres "B.I.C" sortie en 2002, FORCE FED nous revient sur le devant de la scène underground avec cet album "Still Hungry" qui sort chez Skillshot records/Overcome.
Composé de 10 titres et présenté en version Digipack cet album est déjà attirant sans même l'avoir écouté de part la pochette simpliste mais accrocheuse à souhait. Dès les premières notes on se rend compte immédiatement que ce groupe a un potentiel énorme de part leur composition. Les titres s'enchaînent à une cadence infernale. L'agressivité est bien présente dans cet album qui reste indéniablement percutant et original.
A l'heure des formations 5 musiciens, FORCE FED sont réduits à 3 et il possède une énergie et une hargne impressionnante lors de leur prestation scénique. Ce groupe nous délivre un style musical mélangeant du hardcore, du trash et des influences punk influencé par des groupes comme "The Exploited", "Messhuggah" ou encore "Life Of Agony". Leurs textes sont à l'image de ce qu'il représente c'est à dire monumental. Il y a un réel travail de composition et de recherche pour chaque morceau.
FORCE FED est sans conteste un groupe a suivre de près et qui risque rapidement de s'imposer sur la scène underground. Le groupe déborde d'originalité et leur musique est d'une puissance extrême avec pour couronner le tout une production remarquable à tout point de vue : Cover, sons.
Ce "Still Hungry" est donc un album que je conseille vivement !!!! A acheter rapidement !!!

BURN OUT ZINE
www.burnoutzine.net
"J'adore lire les bios des groupes. Objet inutile par excellence, destinée à te vendre un produit, un nom, voir un logo avant même que tu n‚en ai pris connaissance, celle de ce groupe de Colmar se révèle taillée dans le marbre de la connerie la plus robuste. Dans le genre, j‚ai rarement lu plus prétentieux. Forcément, après lecture, je m‚attends à un truc proprement révolutionnaire, foudroyant d‚intelligence et d‚originalité. Que nenni, mon ami ! C‚est du Pro Pain copié/collé, croisé à du Fear Factory faisandé. Leur clip passe en heavy rotation sur MCM, et franchement je suis bien content pour eux. Va falloir que je pense à monter une distro de cheapos un de ces 4"

NAWACK POSSE
www.nawakposse.com
Autre formation du collectif LA FIBRE UNITIVE, FORCE FED distille, au travers des 10 titres qui composent ce nouvel album " Still Hungry ", un très bon mélange de Thrash, d'Hardcore et de Power-Métal, qualifié par le groupe lui-même de Thrash-Alternative-Hardcore.
Une appelation pas si prétentieuse que ça quand on se penche d'un peu plus près sur cet opus, bien produit, efficace et très homogène.
Rythmiques entraînantes sur " Payback " ou " Headz and Tailz ", tempos accélérés sur " Deny ", riffs tranchants sur " World Wide Waste ", refrains plus mélodiques sur " The American Way "..., FORCE FED passe avec aisance, d'un style à l'autre, en se souciant toujours de ne pas perdre l'auditeur en cours de route, grâce une fusion réussie qui aurait pu devenir assez rapidement brouillonne voir indigeste. Mais avec ce groupe, pas de raisons de s'inquièter de ce côté là, on a affaire à des structures qui tiennent la route. De ce fait, on se prend au jeu, et l'on suit très facilement ce " Still Hungry " qui s'avère, au fil des écoutes et des morceaux, être un très bon disque dans son genre.
Plusieurs bonnes raisons donc, de s'interesser de plus près à ce groupe, qui s'est déja fait la main en live aux côtés de formations aussi diverses et variées que ARKANGEL, GOJIRA, CORONER, DROWNING ou DAGOBA d'autant que FORCE FED a soigné la forme avec un joli digipack.
Chronique réalisée par Toto

THRASHOCORE
www.thrashocore.com
Chroniqué par Chris - Note : 6.5/10
J’avoue avoir eu au départ du mal à apprécier cet album de FORCE FED à sa juste valeur, car j’ai toujours gardé un souvenir ému de leur première réalisation « Be the One », une perle de hardcore rigolard bien gras qui comportait quelques chansons cultissimes dans le genre comme « Anal Safari » ou « La Sangria ». Mais cela fait partie du passé, car FORCE FED a définitivement tourné la page sur cette époque et préfère jouer désormais la carte du hardcore pur et dur, straight in your face. Et cela donne ce nouvel album « Still Hungry », qui est on ne peut plus efficace dans le style.
Pas besoin de dizaines d’écoutes pour cerner cet album, une seule suffit pour se faire une idée : c’est du hardcore simple sans être bête, qui ne cherche pas de chemins détournés pour atteindre son but mais préfère tracer sa route en ligne droite, quelque soit les obstacles.
FORCE FED s’inscrit dans la droite lignée d’un MADBALL ou d’un AGNOSTIC FRONT, avec cependant une orientation légèrement plus mélodique et moins agressive que ses illustres aînés. Je pense notamment à « Not A Day » et « Dance Amongst the Dead », qui surprennent par leur légèreté au milieu de tous ces titres bien rentre-dedans. Les autres titres alternent tempos moyens et rapides avec plus ou moins de bonheur, mention spéciale à « Shit Music Today » dont j’adore le refrain : simple mais entraînant !
Le hardcore de FORCE FED n’a en définitif absolument rien de transcendant ou de révolutionnaire, mais les 3 compères ont su composer un album cohérent, qui s’écoute d’une traite avec plaisir: du pur hardcore s'inscrivant dans l'air du temps. Avis aux amateurs.

METAL ZONE
www.metal-zone.fr.st
Note : 9/10
A écouter : tout !
Dur dur de classer Force Fed dans un style particulier mais je vais dire que c'est un mélange de hardcore et trash metal. Les riffs sont lourds, la batterie rapide et niveau chant il y a les 3 membres du groupes qui chantent, même le batteur !
On retrouve des titres assez entrainant, sans être trop rapide comme "Headz and tails", "Payback" ou encore "How cud you", des titres aux passages plus mélodiques comme "Not a day" (qui est bien différence du reste de l'album selon moi), "Dance amonst the dead" et "The american way" et il y a bien sur les titres bien hardcore, aux riffs bien agressif sur "World wide waste", "Shit music only"...
Pour un groupe de 3 membres uniquement c'est du très beau et bon travail, un bon gros son, on a l'impression qu'ils sont bien plus.
"Still hungry" est un super album, 10 titres tous aussi bien les uns que les autres, rapides, entrainants, du bon hardcore, une batterie que j'adore enfin bref tout est très bon.
Force Fed n'est pas près de s'arrêter et de se faire oublier de si tôt.

PEPPER ZONE
www.pepper-zone.com
J'ai trouvé la bio de ce trio strasbourgeois bien prétentieuse. Un exemple : "cataloguer Force fed en citant d'autre groupes est impossible..." ou encore "débordant d'originalité et d'énergie". Manque de pot, à l'écoute de "Still Hungry" (le premier skeud de la formation), je n'ai pas été renversé d'excitation par l'originalité. Les 10 titres sont même affligeant de banalité, officiant dans un mélange trash/metal/HxC un petit peu pénible sur la longueur. Je passerai l'éponge également sur les parties mélodiques vraiment pas terrible sur des titres comme "Not a day" (peut être le futur single du groupe ?). Si la production est correcte et que les membres du groupe ne sont pas des charlots techniquement parlant, je trouve que la sauce a vraiment du mal à prendre, on se fatigue très vite. On imagine facilement un mix Sepultura/Hatebreed/Pantera mais malheureusement, Force fed n'arrive en aucun cas à la hauteur de ces influences. En revanche, tous les protagonistes du trio pousse la chansonnette, ce qui offre des timbres de voix différents plutôt agréables à l'oreille.
Le cd de Force fed est accompagné d'un Dvd (c'est d'ailleurs un boîtier dvd qui renferme le tout) et donc de deux vidéos. La aussi (On va croire que j'en veux au groupe...), je n'ai pas tous compris la stratégie du combo. Si le premier clip est correct (DIY mais ça, on le conçoit aisément), pourquoi avoir refait quasiment la même chose sur le deuxième titre "Headz and tailz" ?? On y revoit en effet les membres du groupe dans la même posture, sur fond de noir et blanc. Je pense qu'une plage cd-rom à la fin du cd aurait amplement suffit, et que le boîtier du Dvd est plus du gaspillage de plastique qu'autre chose...Je m'arrête la (on va croire que je suis aigri) mais Force fed m'a laissé complètement sur ma faim, comme le titre de son album.
Punksportif

METAL FRANCE
www.metalfrance.net
Apres 4 démos et 1 album, voici les métalleux de Force Fed qui nous livrent leur deuxième opus, Still Hungry. Sorti tout droit du mix de Renaud Hebinger ( un des comparses de Colin Richardson ), autant vous l' annoncer tout de suite : voici du gros son. C' est bien sympa le gros son, mais les compos sont-elles à la hauteur de nos espérances ?
Si vous aimez le power hardcore un peu à la façon de Pantera, ce CD est pour vous. Les rythmiques rapides ( "World wide west", "Be the one" ) sont percutantes, avec de gros riffs sanglants, tranchants. Même lors des morceaux moins rapides, le trio conserve un rythme soutenu parfait comme sur le single "Headz and tails" ou sur "Payback". Par contre les passages mélodiques sont tout de suite moins entraînants comme sur "The American Way". Mais le combo maîtrise parfaitement son style. On sent que Force Fed est avant tout un groupe de scène et les morceaux doivent certainement prendre une toute autre ampleur en live.
Même si Still Hungry peut se révéler lassant pour les non initiés, les fans de power HxC seront ravis à coup sûr.

METAL IMMORTEL

www.metal-immortel.com
Chansons Qui Tuent :
Be The One
Dance Amongst The Dead
Not A Day
Voilà une bonne bombe de hardcore metal pour ceux qui chérissent le style, et même pour ceux qui ont assez d’ouverture d'esprit pour s’intéresser à un groupe débordant d’énergie et de richesse de composition. Les trois musiciens récoltent dans ce Still Hungry, deuxième album depuis le nouveau line-up 2001, ce qu’ils ont semé avec au total quatre démos très remarquées pour certaines et un album. Un peu de fraîcheur dans un monde d’une linéarité plutôt affligeante.
La formation existe depuis quatre ans sous sa forme actuelle, avec déjà une bonne centaine de concerts à son actif en France, en Allemagne mais aussi en Suisse. La qualité de jeu développé sur cet album est assez remarquable si l’on prend en compte le fait qu’il s’agisse d’un trio, alors qu’un bon nombre de combos actuels montent sur les planches à la demi-douzaine. Si l’on demande aux musiciens de décrire leur musique en cinq mots, ceux-ci répondent " Pure Alternative Thrash Hard Core ". On peut effectivement avouer que l’on retrouve à peu près ces qualificatifs dans Still Hunry. Force Fed a en effet gardé une certaine pureté, à savoir une musique basée sur les instruments classiques du style thrash et hardcore, des compositions sans réelles fioritures, juste de quoi rassasier à la fois une envie de création intéressante et une musique dégageant pas mal de puissance.
On ne parle pas ici de pureté de style, mais d’interprétation, puisqu’il y a bien un mélange (efficace) entre un thrash costaud (Be The One) et un hardcore énergique (Deny). Force Fed a ensuite cette capacité à alterner et mélanger les nuances dans les ambiances et l’expressivité musicale. Dance Amongst The Dead est le seul titre à intégrer quelques parties de claviers et des passages vraiment plus calmes. Les parties plus groovy faisant penser à quelques riffs de Unleashed version Hardcore viennent progressivement s’ajouter à l’ensemble pour former une composition hétérogène mais particulièrement cohérente. Même si ce n’est pas avec les mêmes armes, on retrouve dans la musique de Force Fed cette puissance et cette inspiration créatrice tout au long de l’album, à part peut être sur un ou deux titres un peu plus faibles comme Shit Music Only, peut être un peu trop proche des clichés hardcore pour le coup.
Il ne faudra pas passer à coté de How Cud You avec son intro acoustique et la langueur d’une composition progressive et torturée. La richesse de Force Fed se trouve aussi dans le fait que les trois membres participent aussi activement aux vocaux avec chacun un timbre qui lui est propre et qui participe par-là à construire des ambiances nuancées. Dans le même titre How Cud You tout comme dans leur ‘hit’ Not A Day, les vocaux des trois membres savent accompagner les variations instrumentales avec une certaine agilité, allant de la narration à un chant hardcore/thrash. Petit aparté sur Not A Day qui est le titre le plus sensible de l’album dans son jeu et ses mélodies simples mais très expressives. Complètement à l’opposé, il ne faudra pas zapper Be The One, titre purement thrash dans la veine Panthera avec une puissance rythmique et mélodique appréciable.
A noter sur cet album une bonne qualité de son où la basse a enfin sa place, les guitares agressives et distinctes et enfin une production mettant en relief la subtilité de jeu de certains passages. Un album qui saura se faire vendre, et qui bénéficie déjà d’une bonne promo notamment avec les deux clips Headz And Tailz et Not A Day que le groupe a préparé pour l’occasion.
Note : 15/20

OBSKURE
www.obskure.com
De facture très classique, le hard core metal de Force Fed sait s'éclairer de moments forts. Derrière la puissance passée par des riffs très prongiens ("Payback") ou une férocité urbaine qui n'est pas sans rappeler le Biohazard de "State of the World Address" ("Deny") ou même un Sepultura ("Shit Music Only"), les français ont pris le parti de faire cohabiter groove et gros riffs, avec une musique propice au headbanging et qui doit prendre toute sa
dimension sur scène.
Dans un soucis manifeste d'ouverture, Force Fed se fourvoie dans le "core à skate" avec un "Not a Day" dispensable mais se rattrape haut la main avec "Dance Amongst the Dead", titre au refrain superbe auquel les touche synthétiques donnent vie, en contour des rythmiques.
Pourtant Force Fed sait rester homogène sur un "Still Hungry" puissant mais reste trop restreint aux schémas établis par ses pairs, une sorte de timidité derrière un masque de plomb, le groupe privilégiant les structures basiques associées au besoin du live. L’enjeu consiste désormais à faire surgir l’identité propre du groupe sur album.


 

Skillshot records 2005.